Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2008 2 22 /01 /janvier /2008 04:11
الإرهاب الإسرائيلي برعاية "الديموقراطية" الأمريكية

undefined

وخضوع الحكومات العربية

Partager cet article

Repost 0
Published by ben yaglane - dans actualité
commenter cet article

commentaires

Claude Chatron-Colliet 08/04/2008 20:36

L’indifférence au mal

Pâles fantômes
Qui sévissent dans l’ombre,
Comme des automates surgissent
Du sombre,
Pour révéler nos nuits sur ce que vraiment nous sommes
Égarés de folie à se cacher ce « Mal »,
Mieux le fuir pour qu’on l’indiffère,
Par crainte d’en inspirer l’enfer,
Et garder cette odeur,
Qui donne des hauts le cœur,
En entendant les mots… « Malheur et Peur ».

Clore toutes les interstices,
Aller vers de meilleurs auspices,
Murer toutes les bouches et obscurcir le verbe,
Se dispenser du geste
Au délit de faciès,
Le langage des yeux en attente se meut en un rapide regard frileux,
Tisse un voile sur l’œil de la paupière,
Condamne la parole, en devient la geôle,
Là où il manque un sourire
Empêcher de fleurir les couleurs d’un arc en ciel

A ceux là, je ne dis pas main sur le cœur.

Même dans le puits dévorés par la peur,
Rongés par la fureur du démon qui sévit,
Bien au chaud sous la couette les âmes endormies,
Reposent sereinement du signe sur leur porte (1)

Alors,

Je danse, un pied sur l’autre,
Mes muscles sont raidis,
Mes nuits sont de cris
Des tombeaux d’enfants
Qui de leur linceuls, berceaux ensevelis,
N’ont vu que des ciels Bleus, chargés de suc vermeil.
Ruisseler sur leur peau, ou celle de leurs amis,
Comme des torrents joyeux, aux pourpres cramoisis.
Rougir d’un flot salé l’infortuné océan,
Calice béant d’une spirale de sang.

Je danse, un pied sur l’autre.

Les mains sous les aisselles,
Pour retenir ma rage, car mes nuits sont d’éveil,
Du froid qui bleuit le bout de mes doigts,
De leur chair qui se clive, éclate à l’heure du glas,
Dans le corps affaibli et torturé de faim,
Je songe à celui qui devient « Roi »,
Nourri de crottes de souris et peut être d’un chat,
Rassasié d’un crouton de pain que le moisi dévore
Et qui étanche sa soif d’une larme d’eau fétide et pestilentielle,
En regardant le ciel, tout en gardant sa foi.

Je danse, un pied sur l’autre.

Mon front fiévreux suinte
Dans la complainte du vent,
Se distille du poison noir,
Se caléfie d’horreur,
En regard de ce qui nourrit les corneilles
Sur les champs de toutes les batailles,
La moisson de blé jonchée de cadavres sanglants décharnés, pourris et parfois sans les doigts,
Les nuits de Cristal, les solutions finales
L’industrialisation de la substance humaine (2)
Les exterminations à la chaîne,
Les génocides, les fratricides.
De ceux qui ont les mêmes racines.
Et qui regardent la beauté du ciel
Du bas vers le haut des cimes
En exultant toutes les peines
Par la vengeance et par la haine
Il n’y a pas d’armée du ciel
Il y a juste un choix

Je danse, un pied sur l’autre.

Et mon pied frappe le sol
Un refrain dans mes mots aux langages de l’âme
Une mélodie qui fait vibrer vos cœurs
Un rythme qui balance entre raison et sagesse,
Mais aussi, la cadence de celui qui mène au combat
Occident (3) qui meurt hypnotisé par son désir(4)
A s’approprier son illusoire existence ,
Impermanente et futile
Aussi bien qu’éphémère,
Sans l’autre, sans règle, ni loi, ni foi,
Demain n’existe pas
En désespoir de cause,
Le silence de mes mots
Dépositaires de mémoire,
J’écoute avec mon souffle,
Le vide,
Devant ma page blanche
L’exil,
De l’inhumain qui fait l’humain,
Le lien,
Du visible à l’invisible,
Cachée sous le voile du corps
De l’inconscience à la conscience,
Des profondeurs obscures le l’Être
En acte par le calame (5) que rédige ma plume,
J’exalte l’éclatante lumière
Et je danse
Je danse dans mon Barzakh (6)
Pour ne pas mourir glacée d’effroi



Claude Chatron-Colliet © 2007

siwar 24/03/2008 14:47

quoi vous dire Monsieur l'artiste, Mr il fanéne vous êtes un vrai humain, cette photo nous laisse toucher le cœur de l'être humain qui est en vous, franchement yé Sayéd Raouf anta tasté7i9ou al i7tiram li anéka tété3ada mar7alét al moumathil al moutakalim aléthi yédourou fi cercle ata3bir anta toubélighou yé sayidi chokran et merci.

khaled 18/03/2008 16:48

svp évitez l'écoulement du sang c'est grave !!!

nidhal 15/03/2008 22:20

MUY INTERESANTE LO QUE DICES RAOUF , ESTOY DE ACUERDO CONTIGO TOTALMENTE

malek 13/03/2008 09:30

il faut s organiser
il faut s organiser
il nous faut un leader
tu peut etre ce leader raouf

L'obstaclé

  • : Le blog de Raouf Ben Yaglane
  • Le blog de Raouf Ben Yaglane
  • : contactez moi sur Facbook: http://fr-fr.facebook.com/people/Raouf-Ben-Yaghlane/1660760965 La liberté d'expression ne suffit pas.Il ne suffit pas d' être libre , il faut être libéré.
  • Contact

Qui je suis ?

Désolé de ne pas pouvoir me présenter comme il faut car je viens de découvrir que je ne sais pas qui je suis au juste...

(Lire la suite)

Recherche

MES CHANSONS


Ma Chansons Ena-wena-mech-metfehmine.mp3


Référencement

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
ArabO Arab Search Engine & Directory
Site référencé par Aquitaweb.com
Art & Artist Blogs - Blog Catalog Blog Directory