Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juin 2007 3 20 /06 /juin /2007 00:00
naabbar01.jpgje pense, que mon médecin se trompe de malade il me prend certainement pour Jaques ou Francis pourtant je n’arrête pas de lui rappeler mon nom et mon prénom je m’appelle ben couscous. Je suis brun aux cheveux frisés, je roule le rrr, je n’arrête pas de lui rappeler mon origine : Foulen ben felten ben chibani ben fat'hiz ben mabrouk ben biben. Né sous un palmier entre deux oliviers à côtédu grand oued harhar, fils de toumana bent aicha el guedra et de père jilanifils du chikh wa ma adrak. Tous nous sommes originaires de la région sakker-fommek, en français veut dire ferme ta gueule, au nord bouche ta bouche, au sud,de quoi tu te mêles, et malgré tout ça il ne cesse de me dire que je ne dois rien cacher… franchement ai-je l’air de cacher quelque chose? ...il parait que c'est trés difficile pour un médecin Français de traiter un malade Français d'origine couscous...
 
 
Repost 0
Published by ben yaglane - dans Mon médecin m'a dit
commenter cet article
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 19:11

stenna-chweya.jpg

Repost 0
Published by ben yaglane - dans actualité
commenter cet article
15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 20:50

jai-attrape-les-hemorroides-105.jpg
L'ob
sta
clé
 

 

Repost 0
Published by ben yaglane - dans Mon médecin m'a dit
commenter cet article
13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 23:12

je-craque.JPGMon médecin m'a dit que «si je continue à me taire, à ne pas m’exprimer, à dire toujours oui, à ne jamais contester quand j'ai raison, à ne jamais protester pour faire valoir mes droits et ne rien revendiquer... c’est pas bon pour ma santé. Mon visage se déforme, mes yeux sortent de leurs orbites, mes mains tremblent, mon cou se tord, mon dos se courbe, mes épaules tombent, mon cœur se serre...mon visage se flétrit… et et et je risque d'étouffer » et mon médecin ajoute «pour te soulager tu dois t'exprimer. Parles de tes malheurs commences par ton enfance cherches dans toi même voilà ton remède et tu verras comment ton visage retrouve ses couleurs, tes yeux s'entrouvrent, ton sourire revient, ton corps se dresse, ton esprit s'épanouit, tu embellis et tu te porteras bien, bref, tu te sentiras mieux ! » 

             Pourquoi, alors, je me laisse faire?

Raouf Ben Yaghlane

 

Repost 0
Published by ben yaglane - dans Mon médecin m'a dit
commenter cet article
8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 20:48
clip-image002.jpgAvec 53 %
c’est une
large majorité.
Et
les 99 %
dans les pays
chauds,

c’est quoi alors ?
c’est une large
minorité !!!
Repost 0
Published by ben yaglane - dans actualité
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 21:20

je-vote.jpg

Repost 0
Published by ben yaglane - dans actualité
commenter cet article
1 mai 2007 2 01 /05 /mai /2007 01:53



Chez nous rien n'est arbitraire et rien n'est gratuit. Tout est dans l'ordre strictement organisé, scrupuleusement structuré, exactement précisé ,précisément défini et indéfiniment détaillé..Pour toute chose il faut une autorisation..Nous sommes tellement bien organisés que même pour penser il faut demander une autorisation. On doit justifier à nos autorisateurs pourquoi on doit penser et surtout pourquoi on a choisi de penser comme on va penser..Une fois nous avons obtenu le permis de penser mais en silence en attendant de pouvoir obtenir le permis de penser en chuchotant..Oh comme c'est réconfortant d'avoir l'impression de penser ça donne l'illusion d'être libre et quand on réussit c'est comme si on obtenait l'impossible ..bien évidement ceux qui pensaient tout haut risquaient de déranger ceux qui pensaient tout bas et surtout ceux qui ne pensaient pas du tout ou même qui refusaient de penser.. Et c'est normal ... une fois on a accordé à ceux qui pensaient tout bas la permission de penser tout haut..Alors C'était le chaos..Le silence était devenu bruyant et la pensée dans le silence était devenue dangereuse..Le silence s'est propagée..Chacun gardait son silence pour soi et chacun avait compris ce que le silence de l'autre signifie comme message. Tout le monde devenait informé du secret de ce silence lourd et pesant...on parlait en silence on s'insultait en silence on se bousculait en silence on se braquait en silence...on procèdait même à des règlements de compte en silence. .oui il n'y a pas plus dangereux qu'un silence penseur. un bruit courut jusqu'à la police qui a fait une enquête dans le silence et est intervenue pour imposer dans le silence l'ordre le plus absolu le plus totale , le plus général et ce conformément au formulaire conçu à l'occasion qui stipule le modèle de penser de manière strictement organisé scrupuleusement structuré exactement précisé et précisément défini et indéfiniment détaillé ,rigoureusement justifié , justement rigoureux et finement fignolé... il a été donc décidé de ne penser que dans la condition de laisser des traces écrites...depuis l'ordre de penser par écrit a été décrété... mais comment penser par écrit sans passer par le silence ; et pour penser par écrit il faut des journaux ..et comme nous n'avons pas de papiers comment devons nous échapper à l'autorisation de journal .comment écrire sans laisser une trace écrite .Alors nous avons décidé que l'écrit ne soit pas forcement dans un texte mais que chacun donne à son visage la forme d'un journal illustré .. Alors des comités de rédaction de la mimique s'est instauré...le corps était le texte et l'expression en était le style...depuis notre ville était devenu bourrée de journaux de revue et de livres.. elle était devenue le grand carrefour de la pensée qui bouge. les gens sortaient pour se lire dans les visages et se livrer aux regards.. sur fond de bruit de la ville tout le monde se met à danser la pensée du ventre..cette danse de la pensée du ventre à permis aux plus doués de rentrer dans le ventre de la pensée...voila une forme de penser avec un propos un discours dont l'autorisateur n'est pas habitué...en effet ce langage étrange reconstitue les douleurs cachées les espoirs frustrés les paroles étouffés la soif de vivre la faim de découvrir ...et les revendications qu'il a pensé pouvoir interdire et qu'il a cru pouvoir effacer... chaque corps dans sa singularité était devenu pluriel parce que dans son fond il intègre solidairement l'autre ...chaque corps est devenue plus qu'un meeting ou plus qu'une assemblée générale ..pour l'augmentation du salaire les fronts sont devenues banderoles pour exiger la liberté de la presse et des medias les regards sont devenus affiches pour une santé meilleure et pour tous les gestes sont devenus slogans .contre l'augmentation du loyer les accolades remplacent l'approbation les clins d'œil remplacent les signatures des façons de marcher remplacent les mots d'ordre...avec le corps et sans paroles les pensées manifestent et défient l'état de siège...mieux encore avec le corps le rire prend sa place et devient chef d'orchestre..




Repost 0
Published by ben yaglane - dans pensées
commenter cet article

L'obstaclé

  • : Le blog de Raouf Ben Yaglane
  • Le blog de Raouf Ben Yaglane
  • : contactez moi sur Facbook: http://fr-fr.facebook.com/people/Raouf-Ben-Yaghlane/1660760965 La liberté d'expression ne suffit pas.Il ne suffit pas d' être libre , il faut être libéré.
  • Contact

Qui je suis ?

Désolé de ne pas pouvoir me présenter comme il faut car je viens de découvrir que je ne sais pas qui je suis au juste...

(Lire la suite)

Recherche

MES CHANSONS


Ma Chansons Ena-wena-mech-metfehmine.mp3


Référencement

www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.
ArabO Arab Search Engine & Directory
Site référencé par Aquitaweb.com
Art & Artist Blogs - Blog Catalog Blog Directory